Science and Technology

Test Aspirateur-robot Dreame L10s Ultra : une aide au ménage efficace

Written by admin
Note de la rédaction: 5 sur 5

Commodité d’emploi

Le L10s Ultra mise sur la sobriété. Revêtu de blanc et de quelques touches argentées, le robot s’harmonise avec beaucoup d’intérieurs. Haut de 9,7 cm, il passe facilement sous les meubles bas. Le télémètre laser lui fait cependant prendre quelques millimètres, mais grâce à lui la navigation gagne en précision. D’autant qu’une caméra RVB, de multiples capteurs et un système d’intelligence artificielle sont aussi de la partie. Le L10s Ultra est alors censé se déplacer de façon intelligente, sans perdre de temps tout en évitant les obstacles.

Aspirateur-robot Dreame L10s Ultra : une aide au ménage efficace

Classiquement, trois commandes se situent sur le capot du robot : pour lancer un nettoyage de la surface, un nettoyage localisé ou pour l’envoyer à sa base.

Trois touches des plus classiques.

Trois touches des plus classiques.

D’autres commandes sont justement situées sur cette station d’accueil : pour lancer un nettoyage du domicile, sécher les serpillères ou demander au robot de quitter sa base. Plutôt ramassée, la station mesure 56,8 cm de haut, 42,3 cm de profondeur et 34 cm de largeur. En son sein, un sac à poussière de 3 l décharge le petit collecteur à poussière intégré au robot, installé derrière le cache aimanté argenté. La base comprend aussi deux réservoirs d’eau : le premier de 2,5 l est rempli d’eau propre, tandis que l’autre (2,4 litres) récupère l’eau sale après le nettoyage des sols. Si la capacité des réservoirs d’eau est plutôt conséquente, Roidmi se montre plus prévoyant et munit son Eva de deux bacs de 4 l chacun.

Aspirateur-robot Dreame L10s Ultra : une aide au ménage efficace

Petite originalité concernant le L10s Ultra : le réservoir d’eau n’est pas accessible. La base se charge de le remplir lorsque nécessaire, mais il n’est pas amovible ni visible. D’ailleurs, sa faible capacité de 80 ml force le Dreame à se ravitailler un peu trop fréquemment durant la session lavage et il perd du temps à faire de multiples allers-retours. Quoi qu’il en soit, c’est ce réservoir d’eau intégré à l’aspirateur qui humidifie les serpillères rotatives aimantées qui tournent à 180 tours par minute. Au nombre de deux et en microfibre, elles se lèvent face à un tapis fin et à la fin du nettoyage. Cette option évite de mouiller une nouvelle fois le sol lorsque le L10s Ultra retourne à sa base.

Aspirateur-robot Dreame L10s Ultra : une aide au ménage efficace

Aspirateur-robot Dreame L10s Ultra : une aide au ménage efficace

Pour plus d’efficacité, il est possible d’installer une cartouche de détergent vendue par Dreame. Elle se faufile entre les deux bacs d’eau et c’est le robot qui détermine la bonne quantité à injecter. Attention, il s’agit d’un format propriétaire et on ne peut donc pas utiliser n’importe quel produit vendu dans le commerce ; dommage !

La cartouche de détergent se place entre les deux réservoirs d'eau.

La cartouche de détergent se place entre les deux réservoirs d’eau.

Au centre du robot se situe la brosse principale, composée uniquement de pales en caoutchouc et elles ne sont pas sans rappeler celle du Roborock Q7 Max+. Pour compléter son action, une petite brosse à trois branches se fixe sur le côté et permet de ramener les déchets et poussières en direction de la brosse principale.

Aspirateur-robot Dreame L10s Ultra : une aide au ménage efficace

Connectivité et application

Le L10s Ultra se pilote via les commandes placées sur son capot et sur sa base. Mais évidemment, l’application Xiaomi Home (ou Dreamehome) reste le meilleur moyen de gérer l’appareil.

Pour l’appairer, l’utilisateur a le choix entre utiliser le QR Code fourni par le fabricant et enregistrer manuellement le robot. Une fois cette manipulation effectuée, il faut le connecter au réseau pour avoir accès à toutes les fonctionnalités. Une première cartographie est nécessaire pour enregistrer l’environnement de l’aspirateur. La carte s’affiche alors et s’avère d’ailleurs particulièrement détaillée : le tracé du L10s Ultra est précis et les obstacles sont notifiés, parfois même reconnus par l’appareil. Précisons que le L10s Ultra saura (normalement) reconnaître des obstacles “passagers” et qu’il n’omettra pas de passer là où il aurait rencontré une peluche lors de sa première exploration.

Aspirateur-robot Dreame L10s Ultra : une aide au ménage efficace

Après cette étape initiale, les options de lavage sont disponibles. Le robot peut alors aspirer, laver ou faire les deux à la fois. Quatre intensités d’aspiration sont disponibles, ainsi que trois paliers de débit d’eau. Une section entière est également dédiée aux paramètres d’autonettoyage de l’appareil. L’utilisateur peut alors régler la fréquence de lavage et de séchage des serpillères, tout comme celle de la vidange du collecteur à poussière.

Aspirateur-robot Dreame L10s Ultra : une aide au ménage efficace

Au moment de lancer un cycle de nettoyage, le L10s Ultra peut vadrouiller dans tout le domicile ou bien se concentrer sur une zone ou une pièce en particulier. Ces deux dernières options ouvrent d’ailleurs la possibilité de nettoyer la zone plusieurs fois de suite. À l’inverse, l’utilisateur peut lui bloquer l’accès à certains endroits en dessinant des zones interdites et des murs virtuels.

Pour ce modèle, Dreame a réitéré sa volonté d’intégrer l’option “multi-étages”. Grâce à elle, il est possible d’enregistrer jusqu’à trois cartes différentes. Si elles ne correspondent pas exactement à son domicile, l’utilisateur peut fusionner deux secteurs, séparer des zones pour créer deux pièces et les renommer. Une carte 3D est également disponible, mais soyons honnêtes, l’environnement retranscrit n’est pas correct ; elle relève davantage du gadget que d’une fonctionnalité utile.

Au centre, le L10s Pro détecte certains obstacles sur son passage.

Au centre, le L10s Pro détecte certains obstacles sur son passage.

Enfin, une foule de réglages peuvent être ajustés selon les besoins de l’utilisateur. L’historique de nettoyage, les routines et la programmation de cycles sont alors disponibles. Le robot peut aussi être interdit de nettoyer durant une période définie, la nuit par exemple. L’état de santé de différentes pièces de l’aspirateur-robot peut être consulté, afin de conserver des performances de nettoyage correctes. Enfin, une option permettant d’éviter les excréments d’animaux peut être activée. Ce qui, nous devons l’avouer, n’a pas fait l’objet d’un test à la rédaction.

Aspirateur-robot Dreame L10s Ultra : une aide au ménage efficace

Note de la rédaction: 4 sur 5

Entretien

Si le coloris blanc peut en séduire plus d’un, il s’avère surtout plus salissant. Les traces de doigts sont plus discrètes, mais le plateau de sa base rend bien visibles les détritus.

Aspirateur-robot Dreame L10s Ultra : une aide au ménage efficace

Aspirateur-robot Dreame L10s Ultra : une aide au ménage efficace

Et c’est cette même base qui s’occupe de l’entretien des serpillères. Elles sont effectivement rincées et séchées grâce à de l’air chaud une fois la session de lavage terminée. Le support de nettoyage est amovible pour le nettoyer correctement. Pour plus d’efficacité, l’utilisateur peut laver les serpillères amovibles en machine à 60 °C.

Le collecteur, s’il est évidemment vidangé par la base, peut être vidé à la main. Il s’ouvre sur le côté et libère ainsi les détritus aspirés. Nous aurions tout de même préféré un autre système d’ouverture, semblable à celui du Dreame L10 Pro par exemple.

Enfin, pour tester l’efficacité de filtration de l’appareil, nous avons pesé au préalable le filtre HEPA puis nous avons demandé au robot d’aspirer 20 g de cacao avant de le peser à nouveau. Moins cette ultime barrière prend du poids, plus la filtration en amont est efficace. Au terme du test, seulement 1,2 g reste logé dans le filtre HEPA, après vidange auprès de la station ; ce qui est une bonne performance. À titre de comparaison, le Roborock S7 MaxV Plus ne conservait que 0,2 g en son sein, ce qui est quasiment parfait.

Note de la rédaction: 5 sur 5

Système de navigation

Équipé d’un système de navigation de pointe, le L10s Ultra était attendu au tournant. Pour l’aider à se déplacer correctement, le robot est en effet muni d’un télémètre laser, de plusieurs capteurs et d’une caméra RVB. Il peut aussi compter sur l’intelligence artificielle dont il est armé pour reconnaître son environnement et les objets dressés sur son chemin.

Nous avons pu remarquer une trajectoire fluide dès les premiers déplacements. Le Dreame avance à bon rythme et paraît peu hésitant. Il commence par détourer la pièce, ou la zone, avant de la quadriller en zigzag.

Aspirateur-robot Dreame L10s Ultra : une aide au ménage efficace

Aspirateur-robot Dreame L10s Ultra : une aide au ménage efficace

Face aux rideaux, le robot s’arrête et ne s’aventure pas de l’autre côté. Les poussières à cet endroit restent alors à leur place. Si cette situation est regrettable, elle se reproduit pour chaque robot équipé d’un télémètre laser ; ce dernier voyant les rideaux comme un mur devant lui. En revanche, les barreaux de chaise ne sont qu’un détail pour le Dreame, tout comme les petits objets (une fiole en l’occurrence) et les câbles d’alimentation. Cette dernière prestation est d’ailleurs à saluer tant elle est exceptionnelle.

Aspirateur-robot Dreame L10s Ultra : une aide au ménage efficace

La principale difficulté réside dans le nettoyage d’un tapis épais. Le robot s’emmêle les pinceaux dans les moins fins et ne parvient pas à correctement passer par-dessus. S’il finit par aspirer le tissu, il voit parfois des obstacles imaginaires posés dessus, qu’il préfère alors contourner sans raison.

Comme nous le disions, l’application est très détaillée. Jumelée à une bonne reconnaissance des obstacles, elle identifie et notifie les différents objets rencontrés par le robot.

Enfin, pour mieux connaître la stratégie de navigation du robot, nous répartissons 100 g de sciure à différents endroits de notre laboratoire de test. À la fin du cycle, la plupart des tas ont été aspirés, même ceux placés contre les plaintes. Cependant, si les coins du laboratoire ont été mieux nettoyés qu’avec le D10 Plus, les résultats pourraient encore être améliorés ; la faute à la brosse latérale qui éjecte parfois les détritus plutôt que de les ramener au centre du robot. Finalement, le robot a récolté 84,6 g de sciure.

Aspirateur-robot Dreame L10s Ultra : une aide au ménage efficace

Note de la rédaction: 5 sur 5

Aspiration

Comme nous le disions précédemment, la brosse latérale du L10s Ultra n’est pas des plus efficaces. Lors des tests d’aspiration sur sol dur, le robot éjecte alors hors de portée une partie des 100 g de riz disséminés dans le laboratoire. Il récolte 92,7 % des grains lorsqu’il est réglé en mode standard et 94,6 % en mode boost. Ce sont évidemment de bonnes performances, mais à titre de comparaison le Samsung Jet Bot AI+ était parvenu à avaler 100 % et 98 % du riz.

Les roues tout-terrain du L10s Ultra.

Les roues tout-terrain du L10s Ultra.

La tendance s’inverse sur moquette fine. En effet, plus à l’aise sur cette surface, le L10s Ultra aspire la quasi-totalité des 100 g, que ce soit à puissance standard ou turbo.

Enfin, nous installons le tapis épais dans le laboratoire. S’il s’agit du revêtement le plus difficile à aspirer pour les robots, cette fois, ce ne sont pas ses poils longs qui ont posé problème. En effet, une fois de plus, la brosse latérale met en difficulté le Dreame, qui peine à escalader le revêtement. En se bloquant sous le tapis, elle empêche l’appareil d’aspirer quelques grains de riz. Le L10s Ultra récolte alors 92 % en mode standard et 97 % en mode boost. L’iRobot Roomba J7+, lui, avait avalé seulement 75 % en mode turbo.

Polyvalent, le L10s Ultra est également capable de laver le sol. Muni de ses deux serpillères amovibles, le robot serait capable de supprimer les taches tenaces. Nous l’avons évidemment mis au défi de nettoyer le sol de notre laboratoire. Retrouvez le verdict dans cet article.

About the author

admin

Leave a Comment