Sport

Affaire Pogba : tweets à charge, maraboutage de Mbappé… incarcéré, Mathias lance de nouvelles attaques

Written by admin

« Bonjour à tous, je suis Mathias Pogba. Si vous regardez cette vidéo, c’est que mon frère Paul Pogba aura trouvé un moyen de me faire taire, soit en s’en prenant à moi directement physiquement, soit en tenant de me discréditer en m’accusant de choses que je n’ai pas commises. » C’est ainsi que débute la première de la trentaine de vidéos mis en ligne très tôt ce vendredi matin sur le compte Twitter de l’aîné du champion du monde. Une séquence digne d’un mauvais film policier, qui constitue un nouvel épisode de la série de tensions au sein de la fratrie.

Mis en examen samedi pour « extorsion en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs en vue de préparation d’un crime », le frère du milieu de la Juventus Turin est incarcéré depuis. « Si vous lisez ce message c’est que mon bot aura fait son travail d’envoi automatique. Ça signifie aussi que je ne suis plus en liberté, soit du fait des hommes de main de mon frère, soit du fait de la police », explique d’ailleurs le premier tweet publié peu avant 5h45, l’un des autres versants de cette offensive numérique.

« Je précise, ces dires préparés d’avance sont de mon plein gré, et cette fois-ci je vais parler un peu des dossiers. On m’a empêché auparavant, on tentera encore sûrement de m’arrêter, ou on dira que ces messages ne viennent pas de moi, comme avec les précédents messages », explique un autre message posté depuis son compte Twitter, d’où était déjà partie l’affaire fin août lorsque Mathias avait publié une vidéo promettant des révélations explosives sur l’ancien joueur de Manchester United. Depuis, lorsqu’il n’était pas encore en prison, il s’en était servi pour charger de nouveau son cadet.

« Petit prince pourri gâté »

Dans cette longue série de tweets précédant les vidéos, Mathias Pogba décrit Paul comme un « être profondément malsain », « une personne prête à marcher sur tout et sur tout le monde, sur sa famille, pour son plaisir, son image et sa réussite » ou encore de « petit prince pourri gâté, égoïste ». Son avocate Rafaela Pimenta, déjà visée fin août, est également citée.

« N’est-ce pas parce que la richesse et la célébrité ont été érigées en vertu que des Epstein, Weinstein, R.Kelly, Mendy et bien d’autres ont pu prospérer en toute impunité pendant des dizaines années », lance son frère dans une diatribe contre « les riches qui ont écrit l’histoire ». Il publie également une longue lettre adressée à Paul où il affirme que celui-ci aurait « envoyé cette équipe de gens parlant étranger (sic) qui me surveillaient et me suivaient, m’intimidant sur la route, me montrant qu’ils pouvaient me faire avoir un accident quand ils le voulaient le jour où j’allais voir notre mère dans le Sud ».

De la mère des deux hommes, Yeo Moriba, il en est question dans la longue série de vidéos publiées à la suite de ce message où Mathias Pogba affirme, lisant un texte face caméra, que le champion du monde la rabaisse, ainsi que sa femme et ses proches. « Il a tourné le dos à sa famille sans raison », accuse son aîné qui décrit un homme « qui donne des miettes lorsque vous êtes à terre, mais jamais assez pour vous en sortir ». Le premier des « cinq sujets » qu’il reproche à son frère.

Il l’accuse d’avoir marabouté Kylian Mbappé lors de PSG-Manchester en 2019

Dans la deuxième série de vidéos, Mathias Pogba parle de « collusions de [son] frère avec le crime organisé ». Des criminels que Paul Pogba aurait trahis et qui, toujours selon la version de son aîné, s’en seraient alors pris à ses proches. Ces « bandits » auraient mis la main sur un ami du joueur « pour lui tirer une balle dans la main, afin de faire passer un message à mon frère, comme quoi la vie de ses proches étaient en danger ».

Lui-même affirme avoir été visé par ces criminels. « Il a fallu que je sois braqué pour comprendre la réalité de la situation. En y repensant, j’aurais pu mourir sans en comprendre la raison, lit-il. Ces bandits virent vers nous. Ils se mirent à nous intimider, à nous agresser, et brulèrent nos voitures, mirent le feu chez ma mère. Je fus moi-même braqué. »

L’homme aujourd’hui en détention s’en prend ensuite à des intermédiaires, dont l’agent décédé Mino Raiola et Rafaela Pimenta, de « s’être gavé » sur le dos du Turinois.

Il évoque ensuite les relations que Paul aurait avec un « sorcier, connu comme le marabout Ibrahim, appelé Grande ». Cet homme serait, toujours selon Mathias Pogba, un proche de l’ancien international tricolore Alou Diarra, qui l’aurait rencontré via l’ex-latéral du PSG, Serge Aurier. Lui aussi aurait contribué à isoler son frère.

Paul Pogba est de nouveau accusé d’avoir eu recours aux sciences occultes. Notamment à l’occasion de la Coupe du monde 2018, où il aurait demandé à son marabout d’assurer la victoire des Bleus, selon un témoignage d’un ancien ami de Pogba, également incarcéré dans cette affaire depuis, Mahamadou, surnommé « Mam’s ». Sur cette séquence, on peut voir une ombre bouger dans la pièce où se trouve Mathias Pogba, laissant penser qu’une autre personne se trouve alors avec lui.

« Le tournant fut la Coupe du monde 2018 où Paul, encore plus croyant vers le sorcier qu’envers Dieu chargea le sorcier d’assurer la victoire de l’équipe de France, affirme Mathias. Le sorcier confirmera lui-même à Mam’s que le travail avait déjà été effectué et c’est que là que Mam’s commença à être défrayé. Après cela, Paul continua de plus bel avec son sorcier, notamment pendant la Ligue des champions pour s’assurer que Manchester passe. »

Moins d’un an plus tard, vient ce huitième de finale retour de Ligue des champions entre le PSG, vainqueur (2-0) à l’aller, et Manchester United, qui remportera la double confrontation en s’imposant (3-1) au Parc des Princes. « A la demande de Paul, le sorcier a été chargé de neutraliser Kylian Mbappé qui connaissait alors une ascension rapide, dépassant largement la notoriété de Paul. Ce fut bizarre pour Mam’s de constater que pendant ce match, Kylian ne fut que l’ombre de lui-même face à une équipe de réserve », estime Mathias Pogba.

Paul Pogba, opéré début septembre et incertain pour la Coupe du monde au Qatar (20 novembre – 18 décembre), est également accusé « d’instrumentaliser l’islam et la cause palestinienne, pour se faire bien voir et gagner le soutien du monde musulman et des banlieues. »

Outre Mathias Pogba, quatre autres personnes ont été mises en examen samedi dans cette affaire. Trois d’entre elles ont été placées en détention provisoire.

About the author

admin

Leave a Comment