Sport

Ime Udoka, bientôt viré par les Boston Celtics ?

Written by admin

Alors que les camps d’entraînement vont débuter dans quelques jours et que la saison régulière doit commencer dans moins d’un mois, un tremblement de terre vient tout juste de secouer Boston : Ime Udoka, le coach des Celtics, pourrait écoper d’une grosse suspension pour avoir entretenu une relation intime avec une femme faisant partie du staff de la franchise, sachant que l’intéressé est fiancé depuis plusieurs années avec Nia Long. Ambiance.

Voilà une nouvelle dont la franchise de Boston se serait bien passée.

Habituellement, la fin du mois de septembre correspond à la période où la balle orange commence à reprendre ses droits : media day, camp d’entraînement, présaison… bref on peut à nouveau parler basket et laisser derrière nous les différentes sagas de l’été. Mais chez les Celtics, une affaire extra sportive est donc venue prendre le devant de la scène : d’après Adrian Wojnarowski d’ESPN et Shams Charania de The Athletic, l’entraîneur Ime Udoka a été pris en flag d’avoir une relation avec une employée de la franchise évoluant dans le staff. Une « relation intime et consensuelle » si l’on en croit les deux principaux insiders NBA, le mot-clé étant ici « consensuelle » car cela écarte tout de suite l’hypothèse d’agression/harcèlement venant d’Udoka envers la personne en question.

Néanmoins, et pour commencer le dossier d’un point de vue purement légal, cette action représenterait une violation du règlement de la franchise bostonienne.

Non seulement nous sommes ici devant une violation du règlement de la franchise concernant les relations entre salariés, mais on est surtout devant une affaire qui possède des nuances aussi nombreuses que variées.

  1. Ime Udoka est le coach de l’une des franchises les plus mythiques de la NBA et qui sort en plus d’une participation en finale face aux Golden State Warriors. Il représente donc l’un des grands visages des Celtics aujourd’hui avec les stars Jayson Tatum et Jaylen Brown ainsi que le boss des opérations basket Brad Stevens.
  2. Ime Udoka est fiancé avec la célèbre actrice Nia Long depuis 2015, et le couple a eu un enfant en 2011. Autant dire qu’on est sur une relation bien installée dans la sphère publique.
  3. On parle ici de l’Amérique, les Zétazuni, un pays qui a plus d’une fois montré son incohérence dans les prises de positions publiques mais a été linéaire dans sa vision du puritanisme, ne laissant que très peu de chances à celles et ceux qui, en position de représentation publique, écorchent l’image de la famille idéale.

Pour toutes ces raisons, il ne fait aucun doute qu’Ime Udoka va être sanctionné rapidement par les Celtics, mais à quel niveau de sévérité ?

Suspension à venir pour Ime Udoka

Cette sanction pourrait tomber dès ce jeudi, si l’on en croit ESPN. Le plus tôt mieux c’est, car on sait que ce genre d’affaire peut très vite peser au sein d’une organisation si une décision n’est pas prise rapidement. Mais quel type de sanction ? Une simple tape sur les doigts ? Ou une suspension plus ou moins longue ? Un licenciement carrément ?

D’après les bruits de couloir provenant tout droit de Boston, les Celtics opteraient pour la suspension, reste à voir la longueur de cette dernière. Visiblement, et c’est le Woj qui vient de le balancer, il existe un scénario dans lequel Udoka ne coache pas de toute la saison 2022-23. Les Celtics, de par leur statut et l’aspect très public de cette affaire, ont bien conscience que leur décision concernant le coach de 45 ans sera analysée à la loupe et discutée à travers la NBA, encore plus après l’affaire Robert Sarver qui – bien que radicalement différente – n’a pas été un modèle de gestion de la part de la ligue.

Dans le cas d’une suspension empêchant Ime Udoka d’assurer ses fonctions pendant l’intégralité de la saison 2022-23, on se demande évidemment qui peut s’asseoir dans le siège laissé vacant par ce dernier.

Non non non, oubliez tout de suite, le boss des opérations basket Brad Stevens ne va pas descendre des bureaux pour reprendre du service sur le banc, même en tant qu’intérim. Et bien évidemment, on voit mal les Celtics engager un tout nouveau coach pour une durée limitée, car ce n’est pas vraiment dans l’intérêt de la franchise ou de l’entraîneur en question. Boston devrait donc logiquement se tourner vers l’un des assistants d’Udoka, et d’après ESPN un certain Joe Mazzulla tiendrait la corde. Joe qui ? Joe Mazzulla, 34 ans seulement et possédant une faible expérience en coaching. Il a certes passé dix ans dans le costume d’assistant coach, de la division II NCAA à la NBA en passant par la G League chez les Maine Red Claws. Mais Mazzulla n’a que deux années en tant d’entraîneur en chef sur le CV, et c’était dans la petite université de Fairmont State (2017-19). Bonjour le grand écart s’il prend le contrôle du dernier finaliste NBA.

Une saison 2022-23 qui commence mal pour les Celtics

Il y a encore quelques semaines, tous les voyants étaient au vert à Boston. Les Celtics sortaient tout juste d’une Finale NBA après une ascension spectaculaire entamée début 2022, et la franchise au trèfle avait réalisé un gros recrutement avec l’arrivée du meneur Malcolm Brogdon mais aussi celle de Danilo Gallinari. Bref tout semblait s’aligner pour pouvoir confirmer cette saison et s’installer parmi les grands favoris pour le titre. Et puis les tuiles se sont enchaînées. 2 septembre 2022 : on apprend que la blessure au genou de Gallinari subie avec l’Italie avant le début de l’EuroBasket correspond à une rupture d’un ligament du genou. 20 septembre 2022 : breaking news, le pivot Robert Williams III doit à nouveau passer sur la table d’opération pour réparer son genou et devrait rater les premières échéances de la saison régulière à venir. Et donc 21 septembre 2022 : Ime Udoka est dans la tourmente, ce qui laisse planer l’incertitude sur la situation autour de l’identité du coach pour l’année à venir. Tout ça, à quoi on peut aussi ajouter les rumeurs de cet été concernant un potentiel transfert de Kevin Durant impliquant Jaylen Brown (ce qui au passage n’avait pas trop plu à ce dernier), est évidemment très loin d’être idéal à quelques jours du camp d’entraînement et du media day.

Peu importe la suite, cette affaire ne peut que fragiliser – au moins dans un premier temps – la position d’Ime Udoka à la tête de l’équipe des Celtics. Leader archi respecté dans le vestiaire de Boston, et auteur d’une première saison remarquable sur le banc des Verts ponctuée par une qualification en Finales NBA, Udoka avait parfaitement justifié le choix de Brad Stevens de miser sur un entraîneur rookie comme lui, et ce malgré des débuts un poil compliqués lors de la première partie de saison dernière. Désormais, cette affaire va le suivre et les Celtics ne pourront passer à autre chose que lorsque Ime aura purgé une suspension suffisamment sévère pour que tout le monde puisse tourner la page ensuite.

Ime Udoka dans la tourmente, les Celtics dans l’embarras, tout ça à quelques jours seulement de la reprise du camp d’entraînement. On attend désormais de voir quelle décision sera prise par la franchise de Boston concernant son coach, mais il est clair que peu importe la sanction, on a connu mieux pour préparer une saison NBA.

Sources texte : ESPN

About the author

admin

Leave a Comment